• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Vimeo Icon
  • Black YouTube Icon

J'ai perdu l'équilibre



J’ai perdu l’équilibre

Enfin le mois de novembre est terminé, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais ce fameux mois de novembre 2016 c’est le plus difficile que j’ai eu depuis belle lurette! Du travail, beaucoup et trop à mon avis, un rhume qui ne finit plus de finir, je dois être rendu à au moins 200 boîtes de Kleenex, trop d’ordi, pas beaucoup de sport et je ne dirais même presque pas à part une superbe sortie de fatbike avec plus de 150 fateux organisée par Espresso sport, heureusement que j’ai eu ça en novembre!

Mais plus sérieusement j’ai découvert que… non je dirais plutôt que j’ai eu une confirmation, la confirmation de l’importance du mon ÉQUILIBRE de vie.

Mais c’est tu fatiguant ça l’équilibre, maudit que c’est plate d’être équilibré, ben oui c’est plate, mais vous savez ce qui est encore plus plate, c’est d’avoir réussi à garder un équilibre de vie et ensuite de la perdre! Ça c’est difficile et ça frappe fort, ça fait mal et même que tout d’un coup tu te sens ben mal!

Lorsque je parle de mon expérience de vie dans ma conférence, je reviens souvent avec le mot ÉQUILIBRE, parce qu’en 2008 j’suis tombé de haut en maudit et à ce moment je n’ai pas juste perdu l’équilibre, j’ai planté. Mais avec le temps j’ai appris et j’ai réussi à atteindre un équilibre de vie qui m’a permis de continuer à travailler, à m’amuser et de temps à autre perdre cet équilibre qui m’est si précieux.

Il y a aussi cette perte d’équilibre, mais contrôlée, moi j’appelle ça plutôt un ÉCART DE CONDUITE… Et c’est normal d’en avoir et je dirais même que ça fait partie d’un bon équilibre de vie. Ceux qui me connaissent bien savent que je n’ai pas de misère avec les écarts de conduite… J

Je reviens à ce fameux mois de novembre qui vient tout juste de se terminer, le summum c’est mardi passé, on était le 29 novembre! Ma journée de travail se termine et je me dis il faut que j’aille à mon entraînement de TRX, 17h je quitte le bureau, j’embarque dans l’auto et me dirige au GYM, le trajet entre le bureau et le centre est tout au plus 10 kilomètres donc environ 10 minutes, tout au long du trajet j’ai ce questionnement à savoir si je ne devrais pas aller me reposer chez moi plutôt que d’aller m’arracher le cœur! Je continue quand même et j’arrive dans le stationnement et je me questionne encore, je stationne l’auto et reste assis je sors pas, ça ne marche pas dans ma tête, mon corps et ma tête ne s’entende pas du tout y a un sérieux conflit entre les deux, je suis dans l’auto qui est arrêtée, pas de lumière, je suis là à regarder dehors et à me demander ce qui ne va pas… plus de cinq minutes c’est long dans l’auto à la noirceur, même pas de musique, ça ne va vraiment pas bien du tout, je me demande même si je ne suis pas en train de virer fou tout seul dans mon auto à attendre après quoi, je ne sais pas. Presque dix minutes de passées, grande décision, je décide de retourner chez moi, j’arrive à la maison je me mets en mou, je décide de faire ma méditation en écoutant Nicole Bordeleau, ensuite je me couche en petite boule et j’arrête tout, je me repose, je suis brûlé, vidé, exténué, rien ne me tente, je suis écœuré de tout j’ai besoin de dormir, tout simplement.

En fait vous savez ce que j’ai fait, je me suis donné le droit de ne rien faire, j’ai accepté de ne pas être bien, d’être malade, d’être mélangé, de n’avoir envie de rien, mais surtout je me suis donné le droit de ne pas être bien, d’accepter de ne pas être celui que je suis habituellement! J’ai surtout appris et du même coup compris qu’il y avait un début et une fin, ça duré un mois, un maudit mois! Vendredi je suis retourné au gym pour m’entraîner et je n’ai pas niaisé dans le stationnement! Plus d’une heure trente à m’arracher le cœur, comme j’aime le faire. Après quand je suis sorti j’étais redevenu celui que je connaissais, le gars qui a besoin de plein de choses pour être bien, une bonne santé, du travail, du sport, une vie sociale bien agrémentée, ma blonde, mon garçon, mes amis (ils ne sont pas en ordre de priorité!)… Je venais de retrouver mon ÉQUILIBRE.

Aujourd’hui on est le 5 décembre 2016 et ma fille Andréane aurait 21 ans… Une chance que j’ai retrouvé mon ÉQUILIBRE vendredi dernier et que le mois de novembre est passé, mais malgré cela aujourd’hui ce n’est pas une facile, mais vous savez ce qui m’aide moi ? C’est cet équilibre de vie que j’ai su développer. Et je suis convaincue qu’Andréane y est pour quelque chose, elle me donne cette énergie, elle m’inspire elle est mon étoile, mon ange, elle est mon rayon de soleil. Elle m’a laissé cet héritage, d’être la personne que je suis aujourd’hui, avec mes écarts de conduite, dans mon ÉQUILIBRE.

Je termine avec une citation d’Albert Einstein :

La vie est comme une balade à bicyclette, pour garder l’équilibre, tu dois avancer.

Bonne journée.