La traversé du parc national de Triglav par le col de Vrsic


La montée du col de Vrsic, le parc National de Triglav, la ville touristique de Bled et la capitale Ljubljana.Un lundi soir 21 juillet alors qu’on se trouve dans la petite ville de Trenta, juste au pied d’un des plus hauts sommets de la vallée de Triglav des Alpes Juliennes, un couple arrive juste à côté de notre campement, ils ont une fourgonnette avec un tandem sur le toit ! Quelle fut notre surprise et de plus ils parlent français, des Belges qui sont venus dans la région pour explorer les différentes routes, pour grimper et admirer comme nous, les paysages que nous offre cette magnifique région. On s’empresse d’échanger sur les différents trajets qui s’offrent à nous. Ils arrivent de l’autre versant du fameux col que nous allons grimper, tout de suite Isabel s’empresse de leur demander leur avis sur cette route que nous devons emprunter, bien qu’ils soient unanimes pour dire que ce n’est pas facile, ils réussissent à rassurer Isabel en ce qui concerne l’effort et la faisabilité de cette étape… Sans dire un mot, il n’en fallait pas plus pour qu’Isabel se sente confiante mais du même coup qu’elle nous fasse part de son appréhension et son inquiétude face à cette montée. On se dirige donc vers le coucher avec une certaine confiance…La montée débute vers 10 h, le début est relativement facile, 3% à 6% de pente et tout va pour le mieux, alors que se présentent les premières courbes en épingles (il y en a tout près de 24 au total) le profil qui se dessine devant nous change complètement, on aperçoit une affiche avec une pente de 14% pour les prochains 11km !! Oups, je prends tout à coup conscience dans ce que je me suis embarqué… Ça ne sera pas facile, mais je continue, un coup de pédale à la fois et j’essaie d’encourager Isabel qui semble suivre le rythme des commentaires de nos amis Belges. Notre montée a duré plus de 4h30, avec de nombreux arrêts sur des points d’eau des rivières qui descendent la montagne, des rafraîchissements bien appréciés. En ce qui me concerne ce fût la plus difficile montée que j’ai réalisée à ce jour à vélo, le plus long effort à traîner cette masse que représente notre tandem avec les bagages, soit environ 75 kg (160lbs) plus notre poids à nous.Nos nombreux arrêts nous ont permis d’arriver en haut, mais les derniers 250 mètres nous les avons marchés à côté de notre tandem, fatigués, déshydratés et en manque d’énergie, un couple qui marchait nous a même donné une bouteille d’eau, car nous étions à sec. Et oui j’ai abandonné, car après les arrêts, à chacun des départs, je n’étais plus capable de maintenir le tandem, c’était dangereux et de toute façon nous étions arrivés.Au sommet j’ai réalisé que je venais de vivre un vieux rêve, celui de me retrouver au sommet d’une montagne avec un paysage qui ressemble étrangement à ce qu’on retrouve en Autriche, des petits bâtiments, des chèvres en liberté et le ciel bleu, c’était un moment de pur bonheur. Une dame s’approche de nous et possiblement impressionnée par notre tandem et nos bagages, nous demande des informations sur notre périple, elle semble vraiment impressionnée par le tandem et notre ascension. Elle vient tout juste de terminer une ascension en escalade des plus grands sommets, elle nous explique qu’elle pratique l’escalade quelques fois par semaine, cela semble être une passion. On discute plusieurs minutes avec elle, photos et elle nous demande nos coordonnées, Anica est devenue à partir de ce moment une amie…Par la suite, nous nous sommes arrêté dans la ville de Kranjska Gora pour une bonne bière, ce qu’on aime bien appeler notre 5 à 7, un peu de repos et on se dirige au camping Éco Nature. La ville de Kranjska Gora est bondée de vélo de montagne, c’est l’endroit de rêve pour qui aime pratiquer ce sport.Le lendemain c’était direction Bled, un lieu très touristique, mais qu’on voulait voir, un incontournable, il y a cette île au beau milieu du lac avec sa petite église, la photo qui représente très souvent la Slovénie. On en a profité pour se baigner et se reposer. Le lendemain matin nous sommes partis en direction de Skofja Loka, une ville médiévale du 13e siècle avec son château et sa muraille de pierres. Le lendemain, on reçoit un message d’Anica, elle nous invite à son domicile, qui se trouve sur notre route vers la capitale Ljubljana. On accepte son invitation et on organise notre itinéraire en conséquence. Nous avons eu la chance et le plaisir de partager des moments extraordinaires avec Anica, son copain et son frère, visite de la capitale, souper typiquement Slovénien et de merveilleux échanges sur notre expérience de vie… un moment inoubliable. Le lendemain quand nous avons quitté à vélo, ce n’était pas sans un petit pincement au cœur, mais surtout ce que nous avions retenu, c’est que le type de voyage que nous faisons, qui bien sûr n’est pas de tout repos et qui peu être perçu même comme marginal, nous permet de vivre des moments tout à fait extraordinaires.

C'est fait, le col de Vrsic en partant de Bovec sur la route de Trenta. Je n'ai jamais réalisé une montée semblable dans ma vie de cycliste! C'est le summum des montées! Et oui nous avons marché à côté du tandem, env. 250m juste avant d'arriver!

La Slovénie, le paradis du "Adventure" Bravo à Isabel xx

À nos amis Helene et Normand, comment faites-vous pour monter avec 70kg, nous avec 45 kg c'est le max???? Ce soir nous sommes dans la ville de Kranjska Gora.

#Tandem2017

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Vimeo Icon
  • Black YouTube Icon